Bienvenue sur le site de l'association de protection de la nature ACTION NATURE - rewilding France

Projet associatif

Une association militante, indépendante qui agit sur le terrain

 

Le constat :

Dans le paysage associatif français, les associations militantes et totalement indépendantes sont indispensables. Mais elles sont rares et souvent ne cherchent pas à se développer.

Action Nature Rewilding France développe et défend des solutions innovantes en matière de protection de la nature, tel le rewilding, qui fait ses preuves dans de nombreux pays, mais reste  à initier et développer en France. Elle est la première association de France à développer le rewilding comme outil de protection, et souhaite soutenir les autres structures associatives qui souhaitent développer des actions de rewilding.

Action Nature :

Action Nature a été créée en 2003, afin d’alerter le public sur les pressions qu’exerçait alors le ministère de l’écologie sur les associations de protection de la nature.

Elle a publié une cinquantaine de newsletters qui étaient très réputées de 2003 à 2008. Puis Action Nature s’est tournée vers les contentieux européens. Nous en avons actuellement deux en préparation auprès de la Commission Européenne.

Jusqu’à maintenant, comme c’est le cas pour la plupart des associations de protection de la nature qui ont fait le choix d’une totale indépendance financière, Action Nature n’avait pas de permanent, et l’ensemble des tâches et des montages de dossiers étaient réalisés bénévolement par les militants.

Afin de répondre aux changements intervenus dans le paysage associatif, nous devons travailler à un élargissement des missions de notre association, de se doter de moyens pour une plus grande lisibilité pour la réalisation de plus d’actions et de répondre à une double attente :

-        Celle d’une association militante en capacité d’ester en justice au près des juridictions françaises. Une demande d’agrément au titre de la protection de la nature sera faite dès que nous aurons atteint le nombre d’adhérents requis. Cet agrément est obligatoire pour ester en justice administrative.

-        D’intégrer le « rewilding »[1] comme outil. Ainsi, Action Nature sera la première association française à déclarer ouvertement le rewilding dans son objet et mener elle-même des actions de rewilding (mise en réserve par acquisition foncière, opération de réintroduction,…) soit en partenariat avec des associations dont les actions rejoignent le rewilding (Forêts Sauvages, ARTHEN Bugerbivore, Vautours en Baronnies,…)

Comité d’éthique

Afin d’éviter d’éventuels problèmes de gouvernance, un comité d’éthique sera adossé au Conseil d’Administration  composer de 10 à 24 administrateurs. Composé de personnalités reconnues par le monde de la protection de la nature, il sera chargé de veiller, voire d’alerter en cas de dysfonctionnement.

Vincent Munier et Yves Paccalet ont donné leur accord pour participer à ce comité. Nous sommes en attente de l’accord de Jacques Perrin, Matthieu Ricard et  Paul Watson.


Des objectifs à court terme :

Ø  Plainte Européenne contre la France qui ne se donne pas les moyens d’appliquer sa propre législation sur l’eau. Et qui par là même, contrevient à la directive européenne sur l’eau et aux injonctions de la Commission.

Ø  Plainte Européenne contre la France qui n’applique pas correctement la directive habitats concernant le loup.

Ø  Action sur les « glissières en béton armé ». Des centaines de kilomètres de ses murs sont implantées en bordure de route et en ilots séparateurs sur les routes. Si un animal arrive à passer un de ses obstacles, il se retrouve coincé sur la chaussée. On doit rendre obligatoire des passages pour que des animaux de la taille du blaireau au moins puissent passer.

Ø  Création d’un nouveau label de réserve.

Ø  Création de réserves. Nous sommes en discussion avec trois propriétaires fonciers pour la création de trois réserves :

§  une de 200 Ha dans l’Hérault 

§  une de cinquante hectares dans les Hautes Alpes

§  une d’une centaine d’hectares en Ile de France

 

Ø  des actions de lobbying parlementaire dans le cadre de la loi sur la biodiversité qui a déjà été débattue en première lecture à l’Assemblée Nationale.

 

Ø  La poursuite d’actions militantes contre les formes de chasses les plus cruelles et néfastes pour la nature, et pour l’adoption d’un statut juridique pour la faune sauvage. (voir quelles stratégies d’alliance nous souhaitons entreprendre)

 

Les moyens :

Action Nature est forte de bénévoles dont certains sont de grands noms de la protection de la nature en France. Cette particularité doit perdurer et être encouragée. Le bénévolat et le militantisme doivent devenir une « marque de fabrique » de notre association.

Mais pour son développement, Action Nature aura de plus en plus de tâches administratives à réaliser. L’emploi d’un poste, à mi-temps dans un premier temps est indispensable.

Tant que nous n’aurons pas l’agrément  protection de la nature, les dossiers contentieux continueront à être réalisés par les bénévoles, mais dès l’agrément, il conviendra de pourvoir à l’embauche d’un juriste. Cette activité est indispensable à une association militante.